|

PROJET PIER : Une mission d’imprégnation au Bénin

LES PETITS PAS D’UNE GRANDE AVANCEE VERS LA MISE EN PLACE D’UN PROGRAMME NATIONAL DE RBC

Du 05 au 11 mars dernier, une délégation camerounaise, composée de trois femmes, que conduisait la Coordonnatrice du Projet de Prévention des Incapacités et Réadaptation Intégrées (PIER), Annie SANDJOCK, s’est rendue à Cotonou au  Bénin, pour une mission d’imprégnation du programme national de Réadaptation à Base Communautaire (RBC). Elles y sont rendues dans le but, entre autres, de comprendre et apprécier le fonctionnement du processus de RBC au Bénin, en vue d’améliorer sa conception et sa pratique au Cameroun. La coordonnatrice était accompagnée des Dames Moussa LASSOMME, Conseiller Technique N°1 et Angelica AMBE, Directeur de la Protection Sociale des Personnes Handicapées et des Personnes Âgées, au Ministère des Affaires Sociales (MINAS).

Le Projet PIER mis en place par FAIRMED, a pour continuité, d’être rétrocédé et pris en charge par le gouvernement du Cameroun. Nos dames ont, au cours de leur mission, assisté à la démarche utilisée pour le développement d’une politique nationale de RBC. Elles expliquent également avoir compris et analysé le rôle, ainsi que l’apport des différents acteurs et intervenants dans le processus de mise en place de ce programme (Gouvernement, PTF, OH, ONG, Municipalité, Société Civile...). Ceci dans un objectif global de faciliter la mise en place d’un programme national de réadaptation des personnes handicapées au Cameroun en s’inspirant du modèle du Bénin.

Sur place au Bénin, nos Camerounaises ont travaillé avec le personnel de l’UG-RBC, avec qui se sont effectuées des descentes de terrain en zone urbaine et rurale. Les responsables du MINAS et la coordonnatrice de PIER ont également eu une séance de travail avec le Chef Service des Formations et Appuis aux Organes Communautaires et la Directrice des Affaires Sociales et des Personnes handicapées.

Il ressort de leurs échanges que la stratégie RBC au Bénin est organisée à trois niveaux. Il y a le niveau national représenté par les pouvoirs publics, celui intermédiaire, supervisé par un Responsable Technique, qui joue le rôle de charnière entre le niveau national et le niveau communautaire où l’on retrouve tous les acteurs de communautés tels que les familles, le PH, OPH et les Volontaires.

La RBC a été initiée au Bénin en 1989, dans deux districts pilotes, Comè en zone rurale et Cotonou2 en zone urbaine. A ce jour, le programme compte 37 districts RBC et ambitionne de couvrir l’ensemble du territoire national dans un futur proche.